AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

TIMOTHE → If I don't believe in him, why would he believes in me ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: TIMOTHE → If I don't believe in him, why would he believes in me ? Sam 23 Juil - 14:42

KEENAN TIMOTHÉ O'GRADY
« The beautiful Day »




ME MYSELF AND I.
Timothé a 30 ans ans et travaille dans un magasine de mode. De nationalité anglaise , il a de nombreuses origines anglaises seulement Il est né à Londres , en 1981 le quinze mars. Tim, ou Keep - c'est son p'tit nom - et il est homosexuel

IN LOVE WITH YOU
Dans cette partie vous devez répondre aux différentes questions comme s'il s'agissait d'une interview, cela en un minimum de 5 lignes par question.


♦ COMMENT VOUS DÉFINIRIEZ VOUS ?
Avant j'étais chiant, je le conçois. En fait je conçois beaucoup de chose qui sont passées, mes défauts actuel je les nie. Comme toute bonne personne qui ne veut pas reconnaître la vérité en face. Bon c'est exagéré je dois l'avouer. Mais je déteste parler de moi ou de mon caractère. J'ai tendance à voir le côté négatif, à ne pas trouver grand chose de bon. On dirait de la modestie mais croyez moi c'est pas du tout cela. Je suis très naïf dit-on, moi j'en dis rien, je l'avoue j'ai tendance à voir seulement le bon côté des gens et ne pas voir les pires choses. De toute manière le monde est assez sombre comme ça. Je suis quelqu'un d’irréfléchi dans ma vie privé, et de très mature et réfléchit pour se qui est de ma vie professionnelle. Calme et posé, je suis pas du genre à m’exciter sur un rien, et pas non plus du genre à déprimé des heures, je suis plus le genre d'homme à laisser la vie s'écouler tranquillement.

♦ EN COUPLE OU CÉLIBATAIRE ? Difficile à répondre, aux yeux de la presse, de ma famille et de tout le monde, je suis fiancé. Fiancé à une ravissante mannequin, qui n'est autre que ma meilleure amie. Un couple totalement désuet, en effet ma meilleure amie reste ma meilleure amie et jamais je n'ai couché avec elle. Seulement mon homosexualité briserait ma famille, et Chloé est plus du genre à disons fricoté avec fille et garçon et ne pas vouloir se marier, aux yeux de sa famille c'est horrible. On a donc conçu un couple et des fiançailles pour ravir tout le monde et nous permettre de vivre tranquillement. La vérité c'est que depuis neuf ans, je n'ai pas eut de réel couple solide, Arthur je suis resté avec lui deux ans, et le reste ce sont des expériences foireuses qui ne m'amène rien. Sauf peut-être des souvenirs, d'il y a déjà neuf ans.

♦ LES HEART MAKER, CELA TE DIT QUELQUE CHOSE? Je les connais de réputation, je dois dire que l'idée m'a beaucoup amusé au début. Puis en y réfléchissant j'ai trouvé ça adorable que des personnes fassent ça. D'ailleurs j'ai longtemps hésité à faire paraitre un article sur eux pour l'ouvrage de févier. Nous verrons plus tard. Mais je n'ai pourtant jamais eut à faire à leurs services. Et puis aux yeux de tous je suis fiancé alors pourquoi donc aurais-je besoin de cela ?

♦ JUSQU'OÙ EST TU PRÊTS A ALLER PAR AMOUR ? COMMENT VOIS-TU TON MARIAGE ? TU VEUX COMBIEN D'ENFANTS ? Par amour je suis aller jusqu'à accepté ses violences, ses colères, les soirées alcoolisées, je suis aller jusqu'au coma et à perdre trois ans de ma vie. Je pense que c'est pas mal , trop malheureusement. Mon mariage je le vois avec ma meilleure amie, parce que c'est la femme que j'aimerais le plus au monde, un mariage avec un homme que j'aimerais serait impossible. Les enfants ? J'aimerais en avoir mais... disons que hormis avec Chloé, chose impossible vu notre amitié, je ne risque pas d'en avoir.



MAYBE ONE DAY ...
Il y a cette maladie débile qu'on appelle l'attachement. Il y a ce goût amer qui descend du non-entendement. Il y a malgré tout à tout bon commencement, quelque chose de bon et un truc qui tient de mécontentement. Il y a durant un instant cet air dramatique, là où s'arrête l'envie, là où en se rappel une musique. J'ai beau chercher, c'est dingue j'ai beau essayer de me rappeler. Il n'y a rien qui ne me revient, rien de mon enfance des premier temps. Je pourrais vous la raconter, oui je me souviens des anecdotes. Celles qu'on explique à son psy, où celle qu'on pense avoir vécut mais en fait c'est juste car nos parents nous les rappellent sans cesse. Alors oui je l'avoue, je ne me souviens de rien. Ni de mes quelques années commencées à Londres, dans la ville de ma naissance, ni dans la maison de mon enfance. Je sais que j'aimais aller dans un parc dont je ne me souviens jamais le nom, que j'étais bien habillé et que je faisais bonne impression à tous dans la capitale, j'étais le petit enfant modèle de la famille de bonne apparence. Je ne m'en souviens même pas. Puis mon père a été muté à Édimbourg. C'est fou, mais mes souvenirs remontent de là, je sais que cela peut parait étrange mais tout me vient de ça. La nouvelle maison, les nouvelles rues, de nouveaux habitants. Et lui. Lui et son air de gamin mal luné, lui et ses deux têtes de plus que moi, et son air d'aboyer sur les gosses comme moi qui venaient lui parler. Mes souvenirs remontent sans doute à cela, du reste je n'en ai aucun. Comme si ma vie avait été été construite autour de sa personne. Pathétique dites vous ? Il fut un temps j'aurais crier le contraire, aujourd'hui je devrais vous répondre que ça l'est, au lieu de cela je me contente de dire que c'est bien contre moi. Malgré moi, c'est bien contre moi ce qui s'est passé après ça. Que durant des années j'ai voulu le fliquer, que je voulais toujours le voir, être près de lui. Je voulais être son ami, de toute manière j'en avais pas d'autre. Mais je m'en fichais, je ne voulais que lui, les autres ne m'intéressaient pas. De toute manière je sais très bien que durant tout mon collège mes tenues que choisissait ma mère, et mon air efféminé ne plaisait pas.
Jusqu'à cette fois, jusqu'à ce qu'enfin il daigne baisser les yeux sur moi. Et pas pour me parler non mieux. Je m'en souviens comme une pauvre fille éperdument amoureuse. Il y avait ces gosses autour de moi, qui voulaient tous me montrer à quel point ils ne voulaient pas de moi. J'avais juste le choix entre pleurer et attendre que mon visage soit refait, soit me taire et attendre qu'ils me frappent. Deux solutions pas très réjouissante, jusqu'à ce qu'il arrive. Lui. Oui, le grand brun, surdoué, méchant, solitaire et qui pourtant ce jour là m'a défendu. Le reste est cependant confus, je me souviens je crois lui avoir sauté dessus pour le remercier. En l'embrassant il me semble. Oui je crois que c'est moi qui ai commencé, lui n'aurait rien fait, il était bien trop... froid. Bon c'était pas mon premier baiser, mais néanmoins c'était pareil. Et surtout la suite mémorable, du moins qu'il ne me frappe pas. Et que bien mieux, le soir je découvrais un plaisir bien mieux que celui de juste être embrassé. J'avais treize ans, et je venais de me faire dépuceler par un mec de 4 ans de plus que moi. Et à treize ans je connaissais et la sexualité entre homme et le fait que le mec dont j'étais éperdument éprit ne m'accorde ni regards, ni paroles. Rien du tout même. Le reste... je sais même plus comment ça s'est fini. Il a disparut de la circulation, envoyé je sais plus trop où. Par ma faute vous imaginez bien. J'avais dévoilé son homosexualité à ses parents, et ils l'ont exilé. Pour moi disons que le temps à passé, avec le départ de Kenzo j'ai échappé au fait de faire de réels conneries comme par exemple dire à mes parents que j'étais amoureux d'un garçon. Ils ne l'auraient pas supporté, je sais bien que ce genre d'attirance est punit par Dieu, je n'y peux rien si je suis comme ça. Cela m'a rendu malade pendant des mois, enfin une fois que d'abord mon "chagrin d'amour" passe. Ensuite je m'en suis voulut d'avoir craqué pour lui. Je me suis "reprit" en main. Je me suis plongé dans les cours, puis j'ai rencontré Camilla. Brune, souriante, douce et bien élevée. Je suis rentré à l'université, j'ai pris option journalisme et j'ai entamé comme ça mes études supérieur. Mon idylle avec Camilla a duré de mes quinze ans à mes 21 ans. De longues années où nos parents nous voyaient déjà marié, on avait déjà le noms de nos enfants, on savait qu'on retournerait vivre à Londres, puis qu'on aurait une maison secondaire. Ce furent les années les plus paisibles et douces de ma vie, mais aussi les plus dures où je me perdis au fur et à mesure. Camilla était belle, gentille, compréhensive et je serais encore heureux si aujourd'hui je m'étais marié avec elle. Oui je le sais. Mais elle n'était qu'une fille aussi belle soit-elle et aussi parfaite fut-elle, je ne l'aimais pas assez.
Un poste a Memphis me tomba dessus à peine mon diplôme de journaliste en poche. Ce fut un peu le signe que j'attendais. Ma vie en Angleterre avec ma fiancée n'était pas faite pour duré. J'ai tout arrêté, me suis mit à dos mes parents, j'ai accepté le poste et me suis exilé sur l'autre continent. Une vie nouvelle. Enfin une vie qui devait être nouvelle.
Kenzo Abernathy ?! Ce fut le dur rappel au passé, au détour d'une rue, alors que j'entamais mon premier jour de boulot. Premier jour de boulot, retour sur l'homme qui avait à l'époque de gosse fait basculer ma vie. Et qui encore une fois semblait me faire défaillir. Ma culpabilité d'avoir été la cause de son départ à surgit. Encore une fois je lui ai parlé de ma vie, de moi, de mes excuses, je voulais lui parler, je voulais passer du temps avec lui. J'ai pris son numéro, j'ai recommencé à le voir. Juste pour coucher ? Au début peut-être oui. Puis il y a eut son appartement. Et nos ébats, et nos engueulades, les mois qui ont passé. Moi qui me suis jeté à corps perdu dan ce "couple" qu'on formait. J'étais persuadé que Kenzo m'aimait, qu'il ne le montrait pas. Qu'il n'y arrivait pas. Je ne faisais plus gaffe à mon boulot, j'avais envie d'arrêter, pour être là à la maison. Ouai comme une bonne petite femme , mère de maison. Pitoyable ? Non j'étais amoureux. Amoureux et malheureux ? Une année seulement, un peu moins de douze mois de cris, d'engueulade, de porte qui claquent, de bouteilles vidées par Kenzo. Une année à tenir, par amour. Réduit au néant en une soirée. Soirée de beuverie je dirais. On revenait du ciné avec le voisin, on avait été voir je ne sais plus quel film. En rentrant Kenzo était mal luné, en colère, et buvait, signe du mauvais présage qui arrivait. Je ne sais plus de quoi c'est partit, peut-être d'une remarque de ma faute. Peut-être je ne sais plus. Le ton est monté. Le reste je ne sais plus, ce ne sont que des flash, des images flous, des cris, de l'incompréhension. Puis une gifle, et un poing. Le reste ? Je n'en sais rien, je me suis réveillé dans un hôpital, avec mes muscles qui ne répondaient plus, une plafond blanc, une chambre avec la moitié de mes affaires personnel. Et deux ans de ma vie qui venait de s'écouler en dehors.
Deux ans de coma, sept mois de rééducation à New-York. Un alibi en béton de la part de ma tante qui avait dit à mes parents que je m'étais fait agresser, qu'on ne savait pas par qui. Ils avaient eut peur et avaient reprit contact avec moi, ma tante ne voulait pas que j'ai tout perdu. Elle est la seule à savoir pour... pour Kenzo. Sept mois à me demander comment l'homme que j'aime à pu me faire ça, me voler deux années de ma vie, ne pas rester en plus à mon chevet. Sept mois pas un de plus. Le jour où j'ai quitté la clinique de rétablissement, j'ai décide d'arrêter. D'arrêter mes conneries, d'arrêter de jouer au c**, à la poupée, de vivre. Il en était grand temps. Et ça fait neuf ans que je m'y emplois. J'ai reprit un travail convenable, je suis resté à New-York. J'ai prit un appartement avec vue sur Central Park, puis j'ai été engagé dans un magasine féminin. Une grande fierté que j'ai presque gardé que pour moi. Mes parents pensent encore que je bosse juste pour un grand magasine, je n'ai jamais précisé quoi. Ils comprendraient de suite sinon. Il y a un an j'ai prit la tête du magasine, la rédactrice tirant sa révérence me voila à la tête d'une entreprise mondiale, la mode en travers plus de 180 pages. J'ai plaqué mon petit ami, j'ai changé ma garde robe qui m'a coûté plus de dix mille dollars. Je garde les pieds sur terre, malgré tout. Enfin j'essaye, je me fais toujours avoir comme un c** et heureusement j'ai un assistant du tonnerre qui m'évite de m'émerveiller devant tout et de choisir tout. Je viens de décider de changer de ville, il y a six mois j'ai acheté un loft à Memphis. J'ai déplacé mon bureau de N-Y là-bas, internet et le téléphone existe bien aujourd'hui et donc j'ai décide m'écarter de la vie trop médiatisé de New-York. Travailler à la maison, être en contact avec la civilisation plus éloigné, être plus proche de la population "normal" plutôt que de la haute couture new-yorkaise.
J'ai plus envie de me poser de question, je sais que j'ai toujours été du genre à ne pas me poser de question d'agir et ensuite de réfléchir. même si aujourd'hui je n'ai pas le droit à l'erreur au boulot, dans le reste je suis libre de choisir. De vivre, comme je l'avais dis. Je viens juste d'arriver à Memphis, le loft est somptueux, la ville jolie, je m'ennuie pas plus qu'à New-York, j'ai même pas encore eus le temps d'aller faire les boutiques. Non je profite juste là de mes cinq première minutes de calme à Memphis. Deux jours que je supervise un peu les derniers petits trucs à régler. Dans huit minute j'ai une conférence en direct à New-York, que je gérerais au téléphone. Alors pour le moment je me contente de fixer la fenêtre et la vue sur Memphis illuminé en pleine nuit. Trente et un ans, rédacteur en chef de Vogue magasine, célibataire, anglais vivant ici, assez d'argent pour vivre bien au dessus des moyens que j'ai toujours eu, seul... mais en vie.

BOYS OR GIRLS ?

♦ PSEUDO/PRÉNOM: nevada
♦ AGE: dix-huit ans et demi
♦ PAYS: france
♦ FRÉQUENCE DE CONNEXION: 6 sur 7 normalement mais je ne promet rien à partir d'octobre
♦ STAR SUR L'AVATAR: Jude Law
♦ GROUPE CHOISI : nothin' on you
♦ COMMENTAIRE://



Dernière édition par K. Timothé O'Grady le Sam 23 Juil - 15:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: TIMOTHE → If I don't believe in him, why would he believes in me ? Sam 23 Juil - 14:43

OMG :O
j'aurais du m'en douter ! xD
Bienvenue parmi nous et bonne continuation pour ta fiche ^^
Si besoin le staff est là ♥

PS : J'aime ton vava ♥ Judeeeeee *_________*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: TIMOTHE → If I don't believe in him, why would he believes in me ? Sam 23 Juil - 14:45

Haha, j'étais même surprit que tu me le demandes pas XD
Mais bon j'ai rien dis pour tenir le secret ALOA
Merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: TIMOTHE → If I don't believe in him, why would he believes in me ? Sam 23 Juil - 14:46

Bah tu sais, le temps que ça monte au cerveau... MDR
Et j'ai été surpris Razz Vive ton vava (a)
A ton service ♥️
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: TIMOTHE → If I don't believe in him, why would he believes in me ? Sam 23 Juil - 14:46

Jude Law ♥ Bienvenue : )
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: TIMOTHE → If I don't believe in him, why would he believes in me ? Sam 23 Juil - 14:55

Haha Emma, ma pauvre, je te plains mais je susi heureuse que tu ais été surprise :p

Merci Olivia heart
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: TIMOTHE → If I don't believe in him, why would he believes in me ? Sam 23 Juil - 15:17

Je kiff ta présentation :O
Je te valide avec le plus grand des plaisirs. *____*
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: TIMOTHE → If I don't believe in him, why would he believes in me ? Sam 23 Juil - 16:05

MERCI casserole
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: TIMOTHE → If I don't believe in him, why would he believes in me ? Sam 23 Juil - 17:10

Bienvenue \o/

J'espère que tu te plaira parmi nous ^^
N'hésite pas si tu as besoin'

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: TIMOTHE → If I don't believe in him, why would he believes in me ? Sam 23 Juil - 17:52

Question c'est toi qui a laissé une annonce sur PRD' ? ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: TIMOTHE → If I don't believe in him, why would he believes in me ? Sam 23 Juil - 18:20

Non c'est Kenzo qui l'a posté cette annonce (;
Merci beaucoup heart
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: TIMOTHE → If I don't believe in him, why would he believes in me ? Sam 23 Juil - 18:29

Oh Jude cuute trop rare sur les forums en tous les cas, bienvenue pompom
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: TIMOTHE → If I don't believe in him, why would he believes in me ? Sam 23 Juil - 18:47

Ah' oui' ..
Je me disais, en tout cas je suis ravie que vous ayez choisi Heart Maker'
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: TIMOTHE → If I don't believe in him, why would he believes in me ? Sam 23 Juil - 23:29

Bienvenue 8D
Désolée pour le retard (a)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: TIMOTHE → If I don't believe in him, why would he believes in me ? Mer 27 Juil - 16:32

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
Messages : 1303
Date d'inscription : 01/01/2011

Féminin Age : 26
Etudes / Emplois : Serveuse à temps partiel
Avatar : Candice Accola
crédits : heaven-of-pictures

TELL US SOMETHING ♥ : [img][/img]


MessageSujet: Re: TIMOTHE → If I don't believe in him, why would he believes in me ? Ven 19 Aoû - 20:45

Bienvenu à toi parmi nous !! Désolé pour le retard !^^

═══════════════════════

Acclamez moi ! (aa)
- Parce que c’est ce que font les gens. Ils se jettent. En priant le ciel de les faire voler. Vu que sans un miracle on est sûr de se ramasser en beauté. Alors on se demande, tout le temps que dure la chute : « Bon sang, qu’est-ce qui m’a pris de sauter ? » regarde moi, je viens de sauter. Il n’y a qu’une personne qui me donne l’impression d’avoir des ailes et de planer. Toi.
- Donc en gros tu m’aimes bien ?
- Non, je t’aime. Et je l’ai su au premier rendez-vous. ♥️♥️


*j'dois redeje dois redemmarerme By OCN
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité

MessageSujet: Re: TIMOTHE → If I don't believe in him, why would he believes in me ? Sam 20 Aoû - 0:36

Bienvenue parmis nous :D
Revenir en haut Aller en bas

MessageSujet: Re: TIMOTHE → If I don't believe in him, why would he believes in me ?

Revenir en haut Aller en bas

TIMOTHE → If I don't believe in him, why would he believes in me ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Look Into My Eyes :: Archive présentations-
Sauter vers: