AccueilAccueil  MembresMembres  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Sillow Gilford ( version récrite & ameliorée )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Invité
Invité

MessageSujet: Sillow Gilford ( version récrite & ameliorée ) Sam 17 Sep - 18:05

Sillow Gilford
« Musique sounds better with you »




ME MYSELF AND I.
Sillow a 22 ans et travaille dans la musique. De nationalité américaine , elle est d'origine française Elle est née à Paris , en 1988 le 15 juillet. Sill' - c'est son p'tit nom - est hétéro sexuelle

IN LOVE WITH YOU
L'intérieur d'un grand hôtel parisien, entre deux rendez vous. Sillow se tient droite, son BlackBerry dans une main, un agenda dans l'autre, prête à répondre au questions de ce "journaliste"

♦ COMMENT VOUS DÉFINIRIEZ VOUS ?
Je suis une fille assez fière, c'est ça mon caractère, je n'aime pas avoir besoin des autres, et je fais en sorte de ne pas trop en montrer sur ce que je ressens. Je suis indépendante de toute les façons possible, je refuse de dépendre des autres, que ce soit financièrement, ou même sentimentalement, m'attacher c'est comme accepter que quelqu'un me change et j'aime ce que je suis. Après, je ne suis pas une complète asociale, j'ai des amis, je les aime, mais il accepte mon caractère, je suis parfois chiante, même souvent, cassante et même un peu sévère. Mais je suis drôle aussi, souriante, et toujours disposer à aider. Oui, j'aime aider les autres, même si je les fuis, c'est contradictoire non ? C'est parce que je le suis, et malheureusement, c'est mon trait de caractère principal.

♦ EN COUPLE OU CÉLIBATAIRE ? Je ne sais pas, d'un côté je suis la fille qui ne s'attache pas. J'ai vraiment pas envie d'être amoureuse, parce que je pense que ça me ferait perdre mes " facultés " et surtout mon efficacité. Mon travail, mes travaux sont important pour moi, je travaille tout le temps, et être en couple et être amoureuse nuirait à ma vie active c'est certain, donc je choisis d'être célibataire. Seulement, je crois en l'amour, je crois au coups de foudre, et je sais qu'un jour ça me tombera sur le coin de la tête. Je sais qu'un jour j'aimerais quelqu'un & que j'en serais folle et quand ça arrivera, bien sur que je voudrais mettre fin' à mon célibat. Mais je suis célibataire pour l'instant, et déterminée à le rester, donc je fais juste attention à ce qu'on ne me mette pas la tête à l'envers.

♦ LES HEART MAKER, CELA TE DIT QUELQUE CHOSE? Un peu que ça me dit quelque chose, et je peux garantir que je ne serais pas une victime. J'ai le profil parfait n'est ce pas ? Célibataire, accroc au travail, déterminée à ne pas être amoureuse. Et pourtant, je sais qu'il me laisseront tranquille. Car l'amour j'y crois, c'est juste que je préfère l'attendre sagement au lieu de courir me jeter dans ses bras. Et par chance, les Heart Maker conçoivent parfaitement que l'amour n'est pas une option maintenant.

♦ JUSQU'OÙ EST TU PRÊTS A ALLER PAR AMOUR ? COMMENT VOIS-TU TON MARIAGE ? TU VEUX COMBIEN D'ENFANTS ? Par amour, j'irais partout, mais il faut que ce soit le bon. Je refuse de me casser la figure, je l'ai dit, je suis fière, alors j’espère bien que lorsque je donnerais à quelqu'un le pouvoir de me faire du mal, cette personne ne s'en servira pas. Je ne veux pas souffrir pour quelqu'un qui n'aura compter que quelque mois dans ma vie, c'est une perte de temps, et un moyen de me détourner de mes objectifs. Pour le mariage, il est évident que je vois le mariage de Sillow Gilford en grand, beaucoup de personne vous diront que le mariage n'est q'un bout de papier, mais moi j'y crois, un mariage c'est important, et c'est une façon de faire entrer une personne dans votre vie de façon éternelle, parce que même si y'a le divorce, quand on s'est juré à la vie à la mort, c'est qu'on le pensait. Ensuite des enfants, je dois avouer que je n'y pense pas, je suis peut être une grande romantique, même sûrement, mais je ne pense pas à l'amour, je ne pense même pas à ramener quelqu'un chez moi samedi soir. Alors des enfants pensez bien ...



MAYBE ONE DAY ...


C'est un 15 juillet dans une petite maternité de Paris que Sillow a vu le jour. Elle est et restera la seule & unique fille de Tom & Suzanne Gilford. Lorsqu'elle était enfant, on pouvait déjà remarqué que la jeune fille avait son caractère, elle refusait que quiconque s'approche trop près d'elle, et n'obéissait jamais aux ordres de sa nounou, bien qu'elle considérait cette dernière comme une deuxième maman. Sa mère étant la fille de petit noble français, Sillow avait l'habitude de passer ses vacances dans le château de ses grands parents, dans le sud de la France, au beau milieu des vignobles, elle était aussi habituée, à ce que chez elle, se tiennent plusieurs dîner comprenant les personnes formant l'élite française. Cependant, tout ce train de vie ne dura que jusque ses 5 ans, quand son père décidé qu'il était temps de partir pour New York, afin d'ouvrir sa boîte, spécialisée dans les relations publiques. Sillow dû dire " au revoir " à sa nounou, à ses cousins, au reste de sa famille, et à tout ce qu'elle avait connu.

A New York, le rythme de vie des Gilford n'avait pas changé, Tom s'occupait de son emploi, et était de plus en plus absent, parfois pendant des jours, d'autre pendant des semaines; Suzanne quant à elle, s'occupait exclusivement des ses oeuvres de charité et autre projet; Sillow restait donc seule à la maison avec sa gouvernante, et les autres domestiques. On aurait pu s'arrêter aux problème du couple Gilford, le fait que Suzanne & Tom ne se voyait jamais, n'ai jamais aucune discussion, mais la situation était tendue pour carrément toute la famille. Avec des cours à domicile, Sillow se sentait très seule, elle n'avait jamais personne à qui parler, ou avec qui jouer. C'est à l'âge de dix ans qu'elle trouva son refuge. La musique. Sillow pourra vous raconter exactement comment elle a trouvé au fond d'un vieux carton dans une rue, l'album " Seventeen Second " de The Cure, accompagné d'autre précieux trésor qu'elle ramena rapidement chez elle, et qu'elle écouta en boucle, ne cessant avec les années d'alimenter sa collection.

" Quoi ? Je m'absente une semaine, et j'apprend que tu t'es fait renvoyée de l'école. Sillow, c'est la meilleure de la ville ! Et toi bien sûr, ça ne te fait rien ! " " Parce qu'après ça va être de ma faute. Tu vas pas tout me mettre sur le dos non plus, peut être que si tu étais plus présent tu aurais que ta fille faisait n'importe quoi à l'école. Et Sillow éteins ta musique ! " Réfugiée dans sa chambre pour ne pas entendre ses parents, Sillow ne faisait qu'amplifier le son de sa chaîne hi-fi, trois semaines que ses parents ne s'étaient pas vu, trois semaines qu'ils ne l'avaient pas vu, et il avait fallu qu'elle se fasse renvoyer de son école privé pour avoir un peu d'attention. Sillow avait 15 ans, et elle réalisait, qu'aucun effort n'était utile, sa famille pétait un plomb, et elle n'avait plus qu'à la quitter. C'est ce qu'elle, couverte par la musique des Judas Priest, ni Tom, ni Suzanne n'avait entendu la jeune fille filer avec son sac sur le dos.

* Ding Dong ! * " Sillow ? qu'est ce que tu fais là ? " " Est ce que je peux juste rester chez toi un moment ? " Le jeune homme ouvrit la porte, laissant entrer la jeune fille. Lui ? C'était la raison du renvoi de l'école. Devon était un ami de Sillow, sans doute le seul. Elle l'avait rencontré quelque mois plus tôt à un concert de The Hives au CBGB, ce soir là avait marqué la vie de la jeune fille, car elle y était allé en douce, et avait rencontré énormément de personne avec qui elle partageait beaucoup de point commun. Avec les mois qui s'écoulaient ils avaient passé beaucoup de temps ensemble, voir même que pendant un moment il avait vécu chez elle, les parents étant absent,et lui, à la rue, c'était une sorte de chance. Seulement, ce soir là, c'était à lui de renvoyer l'ascenseur et il le fit, il lui offrit l'hospitalité, une épaule sur laquelle pleurer, et une oreille pour écouter tout les soucis de la jeune fille. Elle resta un mois chez lui, loin de l'appartement des Gilford, loin de sa famille, elle savait qu'on la cherchait, mais c'était le dernier de ses soucis, ça ferait réfléchir ses parents, Pendant, un mois, elle avait donc fuit son milieu, avec lui, elle n'était pas amoureuse, et c'est parce qu'elle se sentait proche de lui,qu'elle le laissa lui prendre sa virginité, mais ceci fait. Elle rentra chez elle, sans donner de nouvelle au garçon.

Après avoir passé la porte, Sillow eût la surprise, de voir pour la première fois depuis plusieurs années ses parents en train de discuter. A sa grande surprise, elle fût accueilli par un père et une mère heureux de la retrouver. Après le long moment des embrassades, la discussion sérieuse s'imposa. " Sillow, nous devons te parler de quelque chose de sérieux. Ta mère & moi, avons pris la décision de nous séparé. Je laisse tout à ta mère, juste ... nous sommes d'accord pour te laisser choisir avec lequel de nous deux tu restera. " Elle s'y attendait, et pourtant, Sillow eût comme une boule dans la gorge. " Mais ? Tu pourrais rester ? Pour qu'on puisse essayer d'être un famille " " Non Sillow ! C'est pas possible. Je ... J'ai quelqu'un. A vrai dire, je la vois depuis des années, je la connaissais bien avant de rencontrer ta mère, et j'ai un fils, il a deux ans de plus que toi. Je l'ai annoncé à ta mère, et je comptais te l'annoncer, mais tu étais parti. Je suis désolé .. il fallait que vous le sachiez, on peut pas rester comme ça La nouvelle fît mal, elle se dit d'un coup qu'elle n'aurait jamais du rentrer, elle posait les yeux sur sa mère, qui restait silencieuse, bien que forcément, apprendre que son mari avait une autre vie depuis des années devait la blesser au plus profond, si à ce moment précis, Tom baissait dans l'estime de Sillow, elle ne pouvait s'empêcher d'admirer sa mère. Elle tourna ses yeux vers son père, elle lui dit froidement, sans laisser paraître la blessure qu'il venait de lui faire. " Je reste avec maman, tu peux partir. "

La procédure de divorce dura un an, pour une famille de la classe des Gilford, c'était relativement court, logiquement les deux parties se disputent les biens à l'aide d'un avocat renommé, et essaie au maximum de couler l'autre. Mais là, tout avait été fait à l'amiable, Suzanne, gardait l'appartement, le compte en banque et d'autre objet de valeur, tandis que Tom voyait sa double vie non-divulgée, ce qui à ses yeux suffisait. Suzanne en eu rapidement assez de New York et déménagea à Memphis, Sillow la suivit, car rien ne l'attachait à New York, elle n'avait que très peu d'amis,et de toute façon, elle ne se voyait pas vivre avec son père et son autre famille. Suzanne ouvrit un magasin de vêtements, tandis que Sill' tentait tant bien que mal de poursuivre ses études, malheureusement, bien qu'elle ne soit pas bête, ça n'était clairement pas sa voie et aussitôt arrivée à Memphis, elle revint à New York, chez son père.

Là bas, la vie fût pénible, Sillow tentait tant bien que mal de finir le lycée, seulement, voir son père qui était absent, et devoir vivre avec une femme qui ne cessait de la rabaisser ne l'aidait pas. Peut être qu'elle aurait pu essayer de nouer contact avec son frère, mais elle le voyait trop peu, et de tout façon elle n'en avait pas envie. Elle ne voulait avoir rien à faire avec ceux qui avait détruit sa famille, c'était sans cesse à la maison des reproches de sa belle mère, elle ne se privait pas lui mettre dans la figure que c'était que son père avait choisi, que c'était son fils qui était brillant, que c'était elle désormais qui décidait. Sillow finit son année de première et arrêta définitivement les études pour rejoindre sa mère, qui tentait de lancer sa propre ligne de vêtements. Les débuts furent difficile à elle deux, mais ça, elle aimait. Depuis le divorce de ses parents, elle nouait une forte complicité avec sa mère, chaque elle devenait de plus en plus fière de cette femme du monde qui devenait une femme d'affaire après avoir été trompée pendant des années. Le travail porta ses fruits rapidement, on décida que la ligne de Suzanne serait commercialisé, et avec un seul & unique mannequin pour la montrer au monde. Sillow.

Les années de mannequinat furent géniale, Sillow fit rapidement le tour du monde, et puis à ses côté elle avait une amie. Phoebe, avec qui elle faisait un peu les 400 coups, ce fût deux années pleine de liberté pour elle, où elle prit soin de construire qui elle était, loin de son père, ou même de sa mère. Elle en profita pour faire une mise au point. " Je suis sûre que tu n'arriverais pas à faire se déshabiller ce mec en public. C'est ton gage ma chérie' " " HAANN !! Mais t'es folle, y'a énormement de monde ici. Phoebe, donne moi un autre gage " " Nan, ramène moi son tee shirt' " Sillow pouvait constater que son amie était on ne peut plus sérieuse, mais c'était pas si important, vu la dose d'alcool qu'elel avait ingurgiter, elle serait capable de tout. Elle prit son verre cul sec, et se dirigea vers le garçon. " Excuse moi' Tu plais beaucoup à mon amie là bas, le truc c'est qu'elle aimerait d'abord en voir un peu plus avant de t'aborder " A moitié, en train de rire, à moitié aguicheuse, Sillow remporta son pari, et elle en remporta bien d'autre, parce qu'après tout ,elle était Sillow Gilford, et qu'elle n'avait jamais froid au yeux. Cependant, tout bonne chose a une fin' après deux de mannequinat, elle revint à Memphis.

Tout ce qu'elle avait obtenu, c'était un poste de stagiaire dans une maison de disque, c'était l'idéal, mais au moins, elle avait plusieurs place gratuite pour des concerts, et puis même si la paie suivait pas, au moins elle avait maman. Jusqu'au moment où celle ci décida de retourner à Paris, la ville de la mode, il serait plus facile d'y développer la marque là bas. Sillow aurait pu la suivre, mais depuis presque 15 ans qu'elles quitté la France, les Etats Unis était son pays, et même si la question de New York se posa, elle choisit Memphis parce que pour la première fois, elle avait trouver de vrai amis. " Tenez mademoiselle, vous porterez ma valise jusqu'à ma chambre, c'est la 305. Et si après votre service vous êtes libre, peut être qu'on pourrait se retrouver au bord de la piscine, qu'en dite vous ?" Lui coller un gifle fût sa première réaction. Pour qui il se prenait celui là, avec sa tête d'Alien, l avait sérieusement besoin de prendre quelque centimètre, il lui prenait quoi de la confondre avec le personnel de l'hôtel. Sillow était parti en vacance avec ses amies June & Anezia, les filles devait être rejointe peu après par un ami de la fac d'Anezia, enfin un ami et ses amis. " Bah tiens comme on se retrouve, je t'attendais au bord de la piscine moi' Je m'appelle Deexon au fait, tu m'as pas laisser le temps de le dire. " Alors c'était les amis d'Anezia, avec qui elles allaient passé ses vacances. C'est qu'elle l'aurait presque massacré ce garçon, les présentation se firent rapidement, et c'est pendant ces vacances, que furent créer les Heart Maker, c'est quelque jours plus tard, que dans une bonne ambiance, autour d'un feu de bois en Californie, que Sillow, Anezia, Madden, June, Deexon & Lewis, eurent l'idée de cette organisation.

Aujourd'hui, Sillow travaillent, en quelque mois, elle a réussi à grimper les échelons dans sa boîte, et est aujourd'hui agent/ manager musical, et à côté de ça, elle est Heart Maker auprès des autre. L'ambiance est là, Tous s'entraident, et aident les autres. Aujourd'hui, plusieurs couples ont été formé grâce à elle, beaucoup de personne ont réussir à croire en l'amour grâce à elle, et surtout, elle a réussi à guérir bon nombre de blessure. Même si les sienne restent encore ouvertes pour le moment.

BOYS OR GIRLS ?

♦ PSEUDO/PRÉNOM: Océane / ocn
♦ AGE: 1France
♦ FRÉQUENCE DE CONNEXION: 7/7
♦ STAR SUR L'AVATAR: Annalyne McCord
♦ GROUPE CHOISI : Heart Maker
♦ COMMENTAIRE: J'avais besoin de la réécrire, vu que l'ancienne était pas mal pourrie xD

Revenir en haut Aller en bas

Sillow Gilford ( version récrite & ameliorée )

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Look Into My Eyes :: Archive présentations-
Sauter vers: